Goudron liquide, coloré, enrobé ou rouge, prix et devis

Pour le revêtement des allées mais également des routes, plusieurs options sont possibles, à l’instar du goudron ou de l’enrobé. Mais aussi, le goudron peut être disponible à l’état liquide, le goudron bitumeux et la peinture goudron, et sert alors notamment de protection de divers matériaux. Sinon, l’enrobé existe en différents procédés d’application et est également disponible en couleur rouge.

 

Le goudron liquide et ses utilisations

Le goudron liquide, du type goudron bitumeux, est un dérivé de la houille de charbon. Il possède de nombreuses propriétés telles que anti rouille, anti acide ou encore anti humidité. Il permet ainsi de protéger différents matériaux et surfaces comme le bois, l’amiante, le béton, le fibrociment, la brique, mais aussi les fondations et les matériaux enterrés.

Etant à l’état liquide, l’application de ce type de goudron se fait au pinceau, au rouleau ou encore à la brosse. Pour une meilleure efficacité, il est recommandé d’étaler soigneusement le goudron bitumeux à l’application. Pour la protection des matériaux enterrés en particulier, le goudron bitumeux étant à séchage très lent, il faut s’assurer qu’il soit bien sec avant de recouvrir les matériaux à protéger.

Le goudron liquide se présente également coloré pour servir de peinture protectrice, appelé peinture goudron. Différentes couleurs sont disponibles telles que vert, gris clair, gris ardoise, rouge basque ou encore rouge tuile. Entre autres, la peinture goudron protège le métal contre la corrosion, mais empêche également au bois de pourrir.

 

L’enrobé, les différents types

L’enrobé est obtenu à partir d’un mélange de sable, de cailloux et de bitume. Selon la technique, l’enrobé se décline en plusieurs types : l’enrobé à froid, le grave bitume, le béton bitumineux et l’enrobé drainant. Chacun de ces types d’enrobé présente des avantages et des inconvénients. Tout d’abord, l’enrobé à froid, respecte l’environnement et s’applique facilement mais il est à résistance et tenue réduites.

Le grave bitume, quant à lui, résiste mieux aux faibles températures mais nécessite un matériel adapté pour la pose. Pour le béton bitumeux, selon le choix, il peut avoir une bonne résistance mais peut également être ramolli par une forte chaleur ou durci par le gel. Enfin, l’enrobé drainant empêche l’eau de stagner sur la chaussée mais les prix de réparations reviennent plus chères.

Pour une meilleure différenciation visuelle, on peut rajouter aux matériaux composant l’enrobé de l’oxyde de fer ou du porphyre pour obtenir de l’enrobé rouge.

Afin de choisir le type d’enrobé le mieux approprié, il est conseillé de demander l’avis d’un professionnel qui peut avancer un devis adapté à chaque budget.

 

Demande de devis gratuit